fbpx
La crise du Covid-19 et le CPF de transition

La crise du Covid-19 et le CPF de transition

Le Covid-19 a contraint le monde du travail a se réinventer que ce soit par le télétravail mais aussi de par l’essence même de son existence. De plus en plus d’entreprise se réinvente en proposant de nouveaux services mais surtout en modifiant les règles internes afin de préserver les règles sanitaires instaurées par le ministère de la sante.  

De nombreuses personnes sont contraintes de réadapter ou reporter leur projet de transition professionnelle.   La plupart des formations présentielle ont modifier leur modes de travail pour passer à la formation en distancielle.   Si le changement des modalités n’est pas possible, le salaires doit faire une demande auprès de son employeur afin de réintégrer l’entreprise. La formation sera alors mise en pause le temps de la pandémie et du retour à la normal.   Les informations relatives à la crise sanitaire et son influence sur le projet de transition sont disponibles sur le site du ministère du travail.  

Le CPF de transition est un dispositif incontournable pour changer de métier et d’avenir professionnel. De plus en plus de Français se forment grâce au CPF a des formations linguistiques, bureautique et bien d’autres. Pour plus d’informations relatives au CPF et aux droits auxquelles ils donnent droit contactez un expert.  

Quesque le CPF de transition

Quesque le CPF de transition

Pour comprendre Quesque le CPF de transition il est impératif de comprendre ce qu’est le CIF (Conge individuel de formation) . En effet, depuis le 1er janvier 2019 le CIF a etye remplace par un autre dispositif : le CPF de transition. Vous avez surement entendu parler de PTP : Le projet de transition professionnelle. Il permet de mobiliser son crédit CPF pour une formation de reconversion avec conges. Nous vous expliquerons dans cet article comment cela fonctionne-t-il et qui peut en bénéficier.  

Définition  

Comme dit plus haut, le CPF de transition remplace le CIF. Le CIF avait pour objectif de permettre aux salaries qui le souhaitaient de se former dans le cadre d’une reconversion professionnelle.  

Le CPF de transition donne droit à un congé, comme pour le CIF.  Ce conge se veut être rémunérer afin de permettre aux salaries de conserver une rémunération tout en se formant.   Le CPF de transition doit être utilise dans le cadre d’une formation certifiante, il est gérés par les CPIR (Commissions paritaires interprofessionnelles régionales) aussi appelées ATpro, pour association de transition professionnelle.  

Qui peut bénéficier du CPF de transition ?  

Un salarie avec 2 ans d’ancienneté (dont 1 an dans l’entreprise ou il travaille au moment de la demande) peut bénéficier du CPF de transition. Cette ancienneté ne nécessite pas d’occupation de poste continu.   Certaines personnes sont exemptées de la condition d’ancienneté : les salariés bénéficiant de l’OETH (obligation d’emploi pour les travailleurs handicapés) et les personnes licenciées pour motif économique.   Pour bénéficier du CPF de transition il faut également faire une demande auprès de son employeur  :  

120 jours avant le début de la formation si celle-ci dure plus de 60 jours  60 jours avant le début de la formation si celle-ci dure moins de 60 jours.  Une fois la demande effectuée, l’employeur dispose de 30 jours pour donner son accord. Si l’employeur n’a pas donné sa réponse après cette période, la demande est considérée comme approuvée. De manière générale, l’employeur ne peut pas refuser la demande de son salarie, toutefois si l’absence de celui-ci nuit au fonctionnement de l’entreprise il peut demander de différer la formation. Ce report ne peut être supérieur à 9 mois.  

La rémunération pendant le projet de transition 

Le salarie souhaitant utiliser le projet de transition doit faire une demande auprès de la CPIR dont dépend l’entreprise dans laquelle il travail.   Si le CPIR valide les critères d’éligibilité la rémunération est accordée comme suit :   Si le salaire de référence est inferieur a 2 fois le SMIC la rémunération est maintenue à 100 %. 

En revanche pour les salaires supérieur à 2 fois le SMIC  

  • La rémunération est maintenue à 90 % pour les formations de moins d’un an 
  • La rémunération est maintenue à 90 % pendant un an puis a 60 % pour les mois suivants.  

A savoir : durant le congé de formation, le contrat de travail est suspendu mais non rompu. Le salarie conserve ses droits (conges payes, primes, sécurité sociale etc..)   Alors convaincu ? Lancez-vous des maintenant dans votre projet de transition !  

Se former à distance grâce au CPF

Se former à distance grâce au CPF

Suivre une formation au sein d’une école peut s’avérer compliquer en fonction de vos disponibilités, de votre travail et emploi du temps. Toutefois, vous avez la possibilité de mobiliser votre CPF au profit d’une formation à distance. Le catalogue de l’application MonCompteFormation compte d’ailleurs des milliers de formations en distanciel qui vous permettent de suivre à votre rythme la formation qui vous convient.  

Les avantages de la formation à distance 

Depuis la crise sanitaire, nous observons un changement radical de paradigme. Alors que les formations à distance étaient reléguées comme des formations moins prestigieuses que les présentiels; voilà qu’elles deviennent des incontournables. Le télétravail est conseiller et par la même occasion les formations à distance ont la cote. 

Selon une étude de l’ISTF, 31% des professionnels de la formation souhaitent basculer vers le digital learning. Les raisons comme mentionnées plus haut sont multiples mais certaines plus étonnantes. En effet, l’efficacité des formations à distance est quasi-égale à celle des présentiels (*85% contre 88%). Et l’efficacité pédagogique de ces formations n’est plus a prouvé.  

Confinement et travail  

Les confinements successif ont favoriser le télétravail, qui s’est démocratisé a de nombreux salaries. La formation en présentiel à céder la place à celle en distanciel. La crise sanitaire une fois finie n’y changera rien. En effet, il ne s’agit pas d’un effet de mode mais bien d’une réalité qui s’est installée et les choses ne reviendront pas en arrière une fois la crise finie. La « téléformation » prend alors une place importante sur le marché durablement.  

Les formations CPF et le digital-learning 

Les offres de formation éligible au CPF ne cesse de croitre car la demande se veut plus grande. Et depuis quelques temps, au cote des formations en langues, bureautique et logistique nous voyons apparaitre d’autres offres de formations plus originales. On y trouve des formations en prise de parole, coaching, et management de calendrier. Toutes ces formations disponible sur la plateforme MonCompteFormation sont disponible à distance.  

Pour résumer, les formations CPF et téléformation vont de paires. Le CPF permet aux apprenants d’avoir des formations en toutes circonstances.  

+ d’un français sur deux va se former en 2021

+ d’un français sur deux va se former en 2021

La crise sanitaire entraine la crise économique et pourtant, les Français vont de l’avant ! Alors qu’en 2019 1 actif sur 4 se former; 2021 sera l’année du développement de compétences !  

Une enquête du baromètre BVA pour UNOW et Lingueo à interroger les actifs sur leur perception de la formation en temps de crise et leurs projets personnel de formation pour 2021.  

Les résultats sont tombes et ils sont positifs !  

  • Un actif sur deux prévoit de se former en 2021 
  • Pres de la moities des sondes (45%) considèrent les compétences collaboratives comme fondamentales pour réussir un projet professionnel.  
  • 71 % pensent que les compétences linguistiques sont essentielles pour une évolution professionnelle.  

Se former pour avancer 

La plupart des Français ont compris que la formation quotidienne permettait d’avancer professionnellement. La formation ajoute des compétences essentiel pour le monde du travail ou pour soi-même. Grace au CPF, la formation se démocratise et s’ouvre aux plus grands nombres. Désormais, ils est possible de se former en ligne, en fonction de son emploi du temps. Les formations prises en charge par le CPF permettent l’initiative du plus grands nombre.  

Il est impératif  en cette période de crise d’ajouter des flèches à son arc et des lignes a son CV.  

Un développement personnel pour un changement professionnel  

Les formations permettent avant tout d’enrichir ses compétences et ses acquis. Plusieurs personnes décident de se former en langue afin d’ajouter un atout. D’autres décident une formation bureautique pour etre plus l’aise au sein de leurs entreprises. Et enfin, certain décide de complètement changer de travail et de se reconvertir en se formant a un domaine complètement diffèrent de leurs environnement.  

Ces choix sont libres et personne ne peut intervenir pour vous contraindre à utiliser vos droits CPF. Vous êtes le seul maitre à bord. Nous vous conseillons d’établir une liste de vos compétences et d’ajouter a cote de chacune le niveau que vous pensez avoir. SI vous vous rendez compte que l’une de vos compétences est bancales vous pouvez alors décider de vous former dessus. Si vous souhaitez ajouter une compétence, prospecter sur MonCompteFormation et lisez bien les fiches descriptives des formations proposées.  

Une fois que votre choix est fait, lancez-vous et apprenez a votre rythme.  

MonCompteFormation & le CPF

MonCompteFormation & le CPF

Fin 2019, le monde de la formation subit un réel changement ! Et celui-ci va booster complètement le monde de la formation. Ce changement s’appelle MonCompteFormation.  Avec un ordinateur ou un portable on peut à tout moment financer directement sa formation ! En quelques clics et sous-reserve aue son compte soit alimente, nous pouvons décider de nous former en langues, bureautique et bien plus…  

Les français se forment, et voilà que le pari de l’application / site web MonCompteFormation est complètement tenu. Aujourd’hui chaque salarie peut décider de se former en toute liberté en quelques clics. La formation prise en charge encourage l’accumulation de compétences et le travail.  

Savoir combien je dispose avec MonCompteFormation 

Grace a MonCompteFormation chacun sait de quel montant il dispose. Depuis janvier 2019, l’alimentation du CPF se fait en euros et plus en heures. Cette simplification permet une clarté nettement supérieur pour les salaries.   L’alimentation du compte CPF se fait à hauteur de 500 euros par an dans la limite de 5000 euros. Pour les personnes non qualifiées ou en situation d’handicap. Le CPF est crédité d’un montant de 800 euros par an dans la limite de 8000 euros.  

Financer sa formation grâce à MonCompteFormation 

Se former est une démarche personnel. Ça doit être le fruit d’une réelle réflexion vous permettant d’atteindre vos buts. De ce fait, personne ne  peut vous contraindre à utiliser votre CPF. Vous êtes acteurs complètements de celui-ci. Si, à la suite d’une prospection sur le CPF vous décidez de vous former alors choisissez bien votre formation. Celle-ci doit correspondre à votre personnalité, vos attentes et vous permettre de booster votre carrière ou vos connaissances.  

Grace a MonCompteFormation, vous financez votre formation. Vous êtes maitre du choix de celle-ci. 

S’inscrire a une formation avec MonCompteFormation   Si à la suite de votre prospection en formation vous avec une idee precise de ceque vous souhaitez apprendre il vous suffit de vous rendre sur l’application cliquer sur ce que vous recherchez et vous inscrire. Lisez bien les fiches descriptives des formations, allez sur les sites des organismes de formation et inscrivez-vous.   

5 raisons pour lesquels se former avec votre CPF

5 raisons pour lesquels se former avec votre CPF

Vous avez entendu parler du CPF mais hésiter encore à vous former ? Autour d’une pause-café un collègue vous a parler de sa formation entièrement subventionnée mais vous restez septique ?  Et pourtant, le CPF est un crédit formation personnel qui vous permet de vous former comme bon vous semble. Vous souhaitez vous former en langues étrangères ? En bureautique ? Sur un logiciel particulier ou encore changer de vie en vous formant sur quelque chose de complètement diffèrent ? Le compte formation CPF vous permet de financer votre projet !  

Voici 5 bonnes raison d’utiliser vos droits CPF et de franchir le cap !  

1 – Se réinventer grâce au CPF  

Le covid l’a prouvé, les certitudes n’en sont pas. Nous vivons un réel chamboulement du monde et celui-ci se fait ressentir aussi dans le monde du travail.  Dans ce contexte, faire le point sur sa carrière et ses aspirations est devenu essentiel afin de s’assurer une stabilité.  

2 – Booster sa carrière et travailler à l’international  

Grace au CPF, la reconversion professionnel est simplifiée. Vous pouvez financer un bilan de compétences pour y voir plus clair, ou tout simplement choisir une formation qui vous permettrez de changer radicalement votre profession. 

Attention toutefois à ne pas vous précipiter sur n’importe quelle formation. Pour faire votre choix, prenez le temps nécessaire à la réflexion. Consultez les différentes formations CPF proposées sur votre compte ou faites appel à un conseiller en formation CPF qui vous aiguillera vers le meilleur choix.  

Les formations en langues (formation linguistique) sont très prisées par les salaries en quête de nouvelles opportunités. En France on parle Français, mais si vous souhaitez vous expatrier, travailler à l’étranger ou plus simplement travailler avec l’international; les formations en langues sont vos allies incontournables.  

De plus, de plus en plus d’entreprise travail avec l’international et recherche des candidats bilingue. En vous formant en langue vous ajoutez une flèche a votre arc.  

3 – Décrocher un CDI avec une formation CPF 

Une recherche d’emploi n’est jamais simple, surtout quand on manque de compétences. La concurrence du monde du travail n’est pareil a nulle autre. C’est pourquoi se former, être à la page est un réel atout face aux employeurs. Grace aux formations CPF vous pouvez vous former sur une multitudes de compétences qui vous permettront de décrocher un job plus rapidement.  

4 – Avoir une promotion interne  

Et oui, les postes à responsabilités sont prisées au sein des entreprises. Plusieurs candidats pour une seule place, et nous savons à quel point la sélection peut être compliquer et rude. Le candidat idéal sera toujours celui avec le plus de compétences, le mieux former. Et pour avoir la taille du costume il faut impérativement développer ses compétences et maitriser des outils supplémentaires. Le CPF vous permet de vous former en gestion, management, langues et bien plus.  

Le CPF favorise votre promotion au sein de votre entreprise. Pensez-y !  

5 – Monter en grade, et en compétences  

Il ne faut pas oublier que le CPF, compte personnel de formation a été développé afin de permettre à chaque personne d’augmenter ses compétences tout au long de sa vie professionnel.   Chaque année le compte formation est alimente à raison de 500 euros par an dans la limite de 5000 euros et certaines fois 800 euros pour les personnes non qualifiées ou en situation d’handicap.   Pour toutes ces raisons formez-vous ! Il est toujours bon de rester en perpétuel évolution de compétences et connaissances. Pour plus d’informations au sujet du CPF et de vos droits demandez l’aide d’un conseiller ici  

Comment passer du DIF au Compte Personnel de Formation ?

Comment passer du DIF au Compte Personnel de Formation ?

A compter du 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF)  prend le relais du Dif. Pour permettre le transfert des heures de Dif sur le CPF, l’employeur doit informer, avant le 31 janvier 2015, les salariés sur leurs heures de Dif non consommées au 31 décembre 2014.

Dès le 5 janvier 2015, chaque salarié aura accès à son compte personnel de formation (CPF) sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. Il y consultera librement le nombre d’heures acquises et les listes des formations éligibles.

Une information pour chaque salarié sur les heures de Dif

En janvier 2015, les heures de Dif non dépensées ne sont pas perdues mais transférées sur le CPF. Pour permettre leur utilisation, les employeurs doivent informer chaque salarié par écrit, avant le 31 janvier 2015, du nombre total d’heures acquises et non utilisées au titre du DIF au 31 décembre 2014 (C. trav., art. R. 6323-7).

Cette information du solde des heures de Dif peut être faite par tout moyen écrit. Ce solde peut ainsi être inscrit sur les feuilles de paie de décembre 2014 ou de janvier 2015 ou transmis à partir d’une attestation spécifique.

Remarque : dans le cas où l’employeur a obtenu de son Opca en 2014 un accord de financement pour des heures de Dif se déroulant en tout ou partie en 2015, le nombre d’heures financées à ce titre doit être déduit par anticipation du solde d’heures de Dif arrêté au 31 décembre 2014. Ces heures n’ont donc pas à figurer sur l’attestation. L’administration prévient toutefois que, dans le cas exceptionnel où la formation ne pourrait pas se réaliser, l’employeur devra fournir une nouvelle attestation.

Les compteurs Dif des salariés étant arrêtés au 31 décembre 2014, l’employeur n’a plus à les maintenir après cette date. Contrairement au Dif, le CPF ne sera pas géré par l’employeur. Il est recommandé toutefois de conserver, quel que soit le support choisi, le document remis au salarié récapitulant les droits acquis au titre du Dif au 31 décembre 2014. De même, en cas de contestation sur ce solde d’heures, il est conseillé de conserver les documents prouvant l’utilisation du Dif ( feuilles de présence ou d’émargement) ainsi que la copie de l’information sur les heures de Dif communiquée chaque année au salarié.

Des heures transférées sur le CPF

L’inscription sur le CPF des heures de Dif  non consommées au 31 décembre 2014 ne sera pas automatique. Chaque salarié aura la possibilité d’activer son compte et d’inscrire ce solde d’heures en se rendant sur son espace personnel du portail www.moncompteformation.gouv.fr.

Lors de son premier accès, son identité sera vérifiée au moyen de son numéro de sécurité sociale, de son prénom et de son nom de naissance. Un contrôle des heures inscrites sera effectué lors de la première utilisation du CPF. Ces heures acquises au titre du Dif resteront utilisables jusqu’au 31 décembre 2020 pour toute demande de formation autorisée dans le cadre du CPF.

Pour les années suivantes, l’alimentation du compte se fera à partir des données indiquées dans la DADS des employeurs. Les heures acquises au titre de l’année 2015 seront créditées en mars 2016 par la Caisse des dépôts et consignations qui gère le portail.

Remarque : l’alimentation du compte se fera à hauteur de 24 heures par année de travail à temps complet jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures, puis de 12 heures par année de travail à temps complet dans la limite d’un plafond total de 150 heures.

Des heures utilisables en priorité

Lorsqu’une personne utilisera son CPF, son solde d’heures de Dif  sera utilisable en priorité. Ces heures pourront être complétées  par les heures inscrites sur le CPF de l’intéressé dans la limite d’un plafond total de 150 heures. Lorsque la durée de la formation sera supérieure au nombre d’heures inscrites sur le compte, ces heures pourront également être abondées, à la demande du titulaire, par des heures complémentaires financées notamment par  l’employeur, le titulaire du compte et l’Opca (C. trav., art. R. 6323-7).

Prise en charge des frais de formation

Prise en charge des frais de formation

Lorsque vous choisissez une formation, vos droits formation acquis sont déduits automatiquement du prix de la formation. Si vos droits formation ne suffisent pas pour financer en totalité votre formation, la différence est à votre charge.

Rémunération du salarié pendant la formation

Les heures consacrées à la formation pendant le temps de travail constituent un temps de travail effectif et donnent lieu au maintien par l’employeur de votre rémunération.

CPF : le compte personnel de formation

CPF : le compte personnel de formation

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est un compte individuel qui vous permet de cumuler des droits à la formation dès le début de votre vie professionnelle.

En vous connectant sur l’application MonCompteFormation, vous pouvez consulter vos droits CPF et en disposer de manière autonome pour mener à bien votre projet professionnel en vous formant.

Pour qui ?

Actuellement, vous pouvez mobiliser votre CPF si vous êtes :

  • âgé de 16 ans et plus (ou jeunes de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage),
  • salarié sous contrat de travail de droit privé,
  • en recherche d’emploi, inscrit ou non à Pôle Emploi,
  • en contrat de sécurisation professionnelle (CSP),
  • accueilli dans un établissement et service et d’aide par le travail (ESAT).

Quelles formations ?

Les actions de formations éligibles doivent permettre notamment :

  • d’acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.),
  • d’acquérir le socle de compétences et connaissances,
  • d’être accompagné pour la validation des acquis de l’expérience (VAE),
  • de réaliser un bilan de compétences,
  • de préparer l’épreuve théorique du code de la route et l’épreuve pratique du permis de conduire,
  • de créer ou reprendre une entreprise,
  • ou, pour les bénévoles et volontaires en service civique, d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions.

 Vous pouvez rechercher des formations éligibles au CPF sur l’appli ou le site « MonCompteFormation »

Quelles démarches ?

L’ensemble des démarches doit être réalisé sur le site ou l’application mobile « MonCompteFormation ».

Dans votre espace personnel, vous pouvez :

  • consulter le montant total de vos droits acquis au titre du CPF (et également renseigner vos éventuelles heures acquises au titre du DIF),
  • avoir accès à l’offre de formation éligible au CPF,
  • vous inscrire directement à la session de formation de votre choix et finaliser votre demande auprès de l’organisme de formation, sans intermédiaire.

Formation en tout ou partie sur le temps de travail

Si votre formation se déroule en tout ou partie sur le temps de travail, vous devez adresser une demande d’autorisation d’absence à votre employeur :

  • au moins 60 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci est inférieure à 6 mois,
  • au moins 120 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci est égale ou supérieure à 6 mois.

L’employeur dispose de 30 jours pour formuler sa réponse. L’absence de réponse, passé ce délai, vaut acceptation.