fbpx

Depuis plusieurs semaines, des escrocs vident les soldes de titulaires de CPF à l’insu de leurs volontés. On parle de 6000 comptes CPF qui auraient étaient ponctionnes. Quelques conseils pour se prémunir face à cette arnaque. 

Le phishing comme mode opératoire 

Pour détourner vos droits à la formation, les escrocs utilisent le plus souvent les techniques dites de phishing.   Ils contactent les victimes par mails, téléphone ou par les réseaux sociaux. Ils récoltent le maximum d’informations puis vous recontacte en se faisant passer par des conseillers Pole Emploi ou des organismes de formation. La plupart du temps, ils prétendent vous aider à créer votre compte CPF ou bien à effectuer le transfert de vos heures DIF. Ils ponctionnent ensuite votre compte CPF en toute impunité.  

Pour se prémunir de ce type de pratique, le mieux reste de ne jamais communiquer ses donnes personnelles type numéro de sécurité sociale, passeport etc..   En effet, grâce à ces informations personnelles ces escrocs sont en mesure d’usurper votre identité et de se connecter à votre compte personnel de formation et de vous inscrire à de fausses formations mises en ligne par des organismes frauduleux.   Plusieurs milliers de titulaires de compte CPF ont vu leurs soldes s’envoler au profits de formations qu’ils n’avaient jamais voulues ou demander. La caisse des dépôts a d’ailleurs porté plainte contre une quinzaine d’organismes. 

Se prémunir des arnaques 

Comme pour la plupart des arnaques il est important avant tout de rester vigilant. Procéder vous-mêmes a la création de votre compte CPF et n’en déléguer aucunement l’accès. Ensuite, ne communiquer jamais vos données personnelles par mail ou téléphone même si votre interlocuteur prétend faire partie d’un organisme officiel.  

Victime de l’arnaque au CPF ? Comment agir ?  

Si vous pensez avoir fait l’objet d’une fraude sur votre compte personnel de formation il faut impérativement avertir la Caisse des Dépôts et signalez l’organisme vers lesquels vos fonds ont étaient détournés. Le mieux est de déposer plainte au commissariat de police. Si votre compte CPF a bien fait l’objet d’une fraude pas de crainte, il sera recrédité des sommes dérobées.